Cameroun/ Lions Indomptables : Bill Tchato et Olembe nommés

Les deux anciens internationaux, vainqueurs de la Coupe d’Afrique 2002 viennent d’être portés à des postes de responsabilité au sein des sélections nationales de football du Cameroun.
Des rumeurs circulaient depuis quelques jours. Mais depuis ce vendredi, c’est officiel. Le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), Seidou Mbombo Njoya vient de prendre deux décisions portant respectivement nomination de Salomon Olembe au poste de Team Manager des Lions Indomptables séniors, et de Bill Tchato au poste de Coordonnateur général des sélections nationales de football du Cameroun.

Les deux promus sont d’anciens internationaux. Ils font tous partie de la génération qui remporte de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2002 au Mali. Même si, Salomon Olembe, 38 ans, l’a aussi fait deux ans plus tôt (2000). Ex-joueur de Nantes, il aura remporté deux Coupes de France en 1999 et 2000 et un titre de Champion de France en 2001. Avant de déposer ses valises à l'Olympique de Marseille où il termine vice-champion de France et finaliste de la Coupe en 2007.

Bill Tchato lui, fait ses débuts en sélection nationale en 2000. Il dispute trois matchs sous le maillot national fait lors de la Coupe du monde 2002 au Japon et en Corée du Sud. La même année, il remporte la CAN. Il est d'ailleurs titulaire lors de la finale remportée aux tirs aux buts face au Sénégal. En clubs, il a passé de nombreuses années en France notamment à Caen (Champion de France de Division 2 en 1996), ASOA Valence, OGC Nice, Montpellier HSC et Strasbourg. Il termine sa carrière au Gabon, dans le club local du FC Sapin entre 2011 et 2013.

Bruno Genesio (OL) à moitié satisfait après le nul contre le FC Barcelone

Bruno Genesio s’est félicité du courage de ses joueurs, ayant permis à l’OL de tenir tant bien que le mal le nul contre le FC Barcelone mardi en 8eme de finale aller de la Ligue des Champions (0-0), pour conserver ses chances de qualification avant le match retour. Mais l’entraîneur lyonnais s’est désolé de l’incapacité de son équipe à poser davantage de problèmes aux Blaugrana.
Bruno Genesio, comment expliquez-vous que l’OL n’ait pas réussi à bousculer davantage le FC Barcelone mardi (0-0) comme il l’avait fait contre Manchester City par exemple ?

On a manqué de justesse technique, notamment en seconde période, où on s’est contenté de défendre. On a été courageux, mais on aurait pu mieux ressortir des ballons. On les a rendus beaucoup trop vite, on a subi des vagues et il s’en est fallu de peu. Mais on a été solidaires et ça nous permet de rester en vie à la mi-temps de cette confrontation.

Etait-ce un choix de défendre aussi bas ?

On n’avait pas décidé ça, on avait décidé d’aller presser beaucoup plus haut, comme on avait pu le faire contre Manchester City. Parfois, on a envie de faire des choses et l’adversaire ne nous le permet pas. On a réussi sur quelques situations à leur poser des problèmes en première période. On était très émoussés en seconde par tous les efforts faits, on a beaucoup manqué de lucidité et on a reperdu très vite les ballons.

Genesio : « Fekir ? Un atout majeur pour le match retour »


Quel était le plan défensif pour limiter au maximum la menace barcelonaise ?

Mettre de la densité dans l’axe, mais on a manqué d’agressivité sur le porteur du ballon, ce qui fait qu’ils ont réussi à trouver Messi entre nos lignes et on a été en difficulté. On doit être capables d’avoir un bloc très serré et de sortir plus vite sur le porteur du ballon, pour éviter qu’ils soient dans le confort.

Le retour de Nabil Fekir pour la deuxième manche pourrait vous permettre de mieux ressortir les ballons…

C’est un élément très important. On connait l’influence de Nabil dans ce genre de matchs, sa qualité technique, sa faculté à garder le ballon sous pression et à faire des avant-dernières passes. Ce sera un atout majeur pour le match retour. On est encore envie et on n’a pas encaissé de but, c’est toujours un résultat intéressant en Coupe d’Europe.

Propos recueillis sur RMC Sport

A voir aussi :
>>> L’OL s’est-il vraiment donné une chance d’éliminer le FC Barcelone avec ce 0-0 ? La question brûlante

Le FC Barcelone en manque de solutions

Alors que Lionel Messi était dans un soir sans au niveau de la finition, le FC Barcelone n’a pas trouvé le moindre relais capable de faire basculer l’affiche de mardi soir contre l’OL. Difficile de viser un sacre européen dans de telles conditions.
On parle souvent de la force de frappe du Barça, mais les hommes d’Ernesto Valverde ont surtout brillé par leur manque de justesse lors de leur déplacement de mardi soir pour affronter l’OL (8emes de finale aller de la Ligue des Champions). Les Lyonnais ont laissé de nombreux espaces durant cette rencontre, mais les Blaugrana ont été dans l’incapacité d’en profiter. Alors que Luis Suarez a livré une prestation catastrophique, Lionel Messi a cruellement manqué de soutien sur la pelouse de Groupama Stadium.

25 frappes pour zéro but





Les coéquipiers de Sergio Busquets ont eu de nombreuses opportunités pour marquer ce fameux but à l’extérieur, mais c’était un soir sans malgré vingt-cinq tentatives. Marqués par leur élimination de la saison passée par la Roma, les Catalans n’ont pas voulu se jeter dans la gueule du loup, mais le manque de mouvement a été flagrant sur certaines phases de jeu. Alors qu’Ousmane Dembélé a progressivement disparu de la circulation, Lionel Messi n’a pas été en mesure de faire basculer la rencontre.

Quand Suarez abandonne Messi


Hormis le fidèle, Jordi Alba, la Pulga n’a pas trouvé le moindre relais sur lequel s’appuyer, et les Lyonnais restent dans le coup avant le match retour du 13 mars. Il ne faut pas oublier les arrêts de Marc-André ter Stegen, mais le Barça a raté l’occasion de prendre une vraie option sur la qualification. Ce n’est pas nouveau de parler d’une Messi-dépendance mais avec le niveau affiché par Luis Suarez, le natif de Rosario va devoir se démultiplier pour espérer atteindre les sommets de la C1. Aujourd’hui, les partenaires de Gerard Piqué n’ont pas réalisé une mauvaise opération, mais ce résultat nul confirme certaines limites d’une équipe qui était surtout critiquée pour ses carences défensives. Cela sera d’ailleurs un axe de travail pour le prochain Mercato d’été. Après avoir bloqué Frenkie de Jong (Ajax Amsterdam), le club du président Josep Maria Bartomeu a impérativement de se trouver un nouveau joyau offensif. Neymar ou un autre.

Tunisie - Supercoupe : L'arbitre contesté, le Club Africain menace de ne pas jouer

Le Club Africain menace de ne pas jouer la Supercoupe de Tunisie, dimanche à Doha face à l'Espérance de Tunis. Dans le viseur clubiste, l'arbitre désigné pour la rencontre.
La Supercoupe de Tunisie se dispute dimanche à Doha, au Qatar. Les deux finalistes, l'Espérance de Tunis et le Club Africain, doivent s'envoler pour l'émirat jeudi, mais une hypothèque pèse sur cette rencontre. Par la voix de son porte-parole, le Club Africain a fait savoir ce mardi que l'équipe ne disputera pas la rencontre si la Fédération tunisienne de football ne nomme pas un autre arbitre. Youssef Srairi, désigné pour cette affiche délocalisée, est en effet jugé trop proche de l'Espérance. Aussi la FTF a-t-elle été saisie par la formation clubiste. La direction nationale de l'arbitrage doit être consultée afin de trouver une solution. Une décision est attendue mercredi.

Cameroun : La FIFA presse la Fédération de traiter le problèmes des salaires impayés

Par la voix de sa secrétaire générale Fatma Samoura, la FIFA presse la Fécafoot de régler rapidement le problème des primes et salaires impayés dans le championnat camerounais.
Arrivé à la tête de la Fédération camerounaise de football en décembre dernier, Seidou Mbombo Njoya se trouve déjà confronté à une grave crise, consécutive au non-paiement des salaires et primes de certains footballeurs de 24 clubs évoluant dans le championnat local. Le Syndicat national des footballeurs du Cameroun (SYNAFOC) a saisi, conjointement avec la FIFPro, la FIFA du dossier. L'instance internationale n'a pas tardé à répliquer. Dans une correspondance datant de ce lundi, la secrétaire générale Fatma Samoura presse Seidou Mbombo Njoya d'agir sans tarder pour remédier à la situation. « Nous vous demandons par la présente de bien vouloir prendre de manière urgente les mesures nécessaires pour faire en sorte que les salaires et primes dus au joueurs de ces 24 clubs conformément aux obligations contractuelles pertinentes soient payés à brève échéance », conclut ce courrier, qui donne à la Fécafoot jusqu'au 4 mars prochain pour fournir à la FIFA un rapport résumant les mesures prises par elle dans cette affaire.


Un nouveau bail pour Aymeric Laporte (Manchester City) ?

A en croire certains échos de la presse, Manchester City aurait lancé des discussions pour blinder l’engagement d’Aymeric Laporte, l’ancien défenseur central de Bilbao.
Recruté pour 65 M€ en janvier 2018, Aymeric Laporte (24 ans) donne visiblement entière satisfaction du côté de Manchester City. A en croire certains échos de la presse anglaise, les Citizens auraient d’ores et déjà lancé des discussions pour blinder l’engagement de l’ancien joueur de l’Athletic Bilbao. Homme de base du dispositif de Josep Guardiola, le manager des coéquipiers de Vincent Kompany, le natif d’Agen pourrait parapher un nouveau bail de longue durée, avec une revalorisation salariale à la clé. Il ne devrait apparemment s’agir que d’une formalité pour l'actuel deuxième de Premier League.