Coupe de la CAF (barrages aller) : le Jaraaf s'offre la RS Berkane

Jaraaf de Dakar
Jaraaf a battu la RS Berkane sur le score de deux buts à zéro lors du dernier barrage aller de la Coupe de la Confédération, disputé lundi.

Assane Mbodj (9e) et Madické Kane (45e) ont marqué les deux buts de la victoire, acquise marquée l'expulsion de Tendeng. Laba a d'ailleurs raté un penalty pour les Marocains.

Avec ce résultat, le Jaraaf prend une belle option sur la qualification une semaine avant la manche retour au Maroc.

Cristiano Ronaldo : ses cinq records incroyables depuis son arrivée en Italie !

Cristiano Ronaldo - Juventus Copyright -OFC
Où s’arrêtera Cristiano Ronaldo ? Véritable machine à marquer, la super star de la Juventus Turin n’en finit plus d’affoler les statistiques. Jamais rassasié, le "serial buteur" lusitanien ne cesse d’épingler les prouesses à son tableau de chasse déjà richement bien garni. En effet, et en faisant trembler les filets ce week-end face à Frosinone (3-0), le Portugais comptabilise désormais l’incroyable total de 19 réalisations en seulement 24 matches de Serie A, égalant ainsi le record de l’illustre Michel Platini lors de l’exercice 1983-84. Aucun autre joueur de la Juventus n’avait fait mieux. A lire aussi >> Juventus-Frosinone (3-0) : le résumé de la rencontre

Personne n'avait fait mieux dans l'histoire de la "Vieille Dame"

Mieux encore, et en trouvant le chemin des filets durant 9 rencontres consécutives à l’extérieur, le nouveau chouchou de la «Vieille Dame» est devenu le premier joueur turinois à réussir cette incroyable prouesse. Ronaldo est également le seul footballeur de toute l'histoire de la prestigieuse Serie A italienne à avoir réalisé cet exploit. Meilleur buteur (19 unités) et co-meilleur passeur du championnat (8 p.déc), impliqué dans plus de 50% des buts de son équipe (27), Ronaldo fait ainsi taire définitivement ses détracteurs qui pensaient que le quintuple ballon d’or aurait du mal à s’adapter aux exigences du football italien. Il convient de noter également qu'avec 19 buts et 9 passes décisives dans son escarcelle, CR7 peut également se targuer d’être le joueur le plus décisif en championnat cette saison. Aucun footballeur ne fait mieux actuellement en Italie !

Saint-Etienne s’avance prudemment… mais croit en l’exploit

Quatrième de Ligue 1, l’AS Saint-Etienne reçoit ce dimanche (21h00) un PSG fraîchement vainqueur de Manchester United à Old Trafford. Les Verts savent pertinemment qu’ils n’auront pas les faveurs des pronostics. Ce qui ne les empêche pas d’espérer réaliser l’exploit.
On le pensait affaibli, diminué, voire même en train de douter. Une défaite à Lyon (2-1), une qualification poussive face à Villefranche en Coupe de France (0-3 ap), Neymar et Edinson Cavani blessés… Tout cela n’incitait pas forcément à l’optimisme. Mais le PSG a remis tout le monde d’accord mardi, en dominant à Old Trafford un Manchester United pourtant invaincu depuis près de deux mois (0-2). Une démonstration de force qui n’a pas échappé à Saint-Etienne, hôte du champion de France en titre ce dimanche soir (21h00). « Je pense qu’ils ont déjà atterri, a déclaré Kévin Monnet-Paquet en conférence de presse. Ils ont un bon effectif, avec des joueurs habitués à enchaîner les victoires. Ils vont venir ici avec l’ambition de nous faire mal. Ils n’ont perdu qu’un match cette saison et ils sont plutôt bien en ce moment. La victoire de mardi les a confortés. » A la lutte pour le podium, les Verts ne se font pas d’illusion : battre ce Paris-là relèverait de l’exploit. « Quand vous jouez Paris, normalement, vous ne marquez pas des points sur votre calendrier, » a noté Jean-Louis Gasset.

Gasset : « Tout donner pour se surpasser »


En difficulté ces dernières semaines, l’ASSE a relevé la tête contre Strasbourg en milieu de semaine (2-1). Et la réception du leader du championnat n’est pas de nature à les effrayer. « On a tout à gagner dans ce match, a soufflé l’entraîneur stéphanois. Un résultat positif sera du bonus. La pression ne sera pas la même que mercredi, où on venait de perdre deux fois de suite à domicile. Il fallait renouer avec la victoire chez nous. Là, c’est le PSG. On connaît la difficulté. Avoir gagné nous enlève de la pression. Et, on retrouvera notre public. (...) Pour Paris, dimanche, c’est la routine. Le grand match, c’était mardi. Pour nous, c’est dimanche, un match de gala. Dans un stade comble. On va tout donner pour faire un résultat face à l’une des meilleures équipes d’Europe. On va tout donner pour se surpasser. » Monnet-Paquet, lui, est persuadé que son équipe a les armes nécessaires pour terrasser l’ogre parisien. « On n’est pas favoris mais, dans notre Chaudron, on a nos certitudes, a assuré “KMP”. Il faudra être prêt à faire les efforts et être meilleurs techniquement que mercredi. On a une équipe avec beaucoup d’expérience, beaucoup de matchs de Ligue 1 ou de championnats européens, et même des sélections. On connaît nos forces et nos faiblesses. C’est un avantage face à ce genre d’équipes. »

Le match de la saison dernière comme modèle


Deuxième meilleure équipe de Ligue 1 à domicile, Saint-Etienne n’a perdu qu’une seule fois sur ses terres au cours de l’année civile 2018. Il ne s’en était d’ailleurs fallu d’un rien pour que le PSG chute au stade Geoffroy-Guichard. Déjà champions, les hommes d’Unai Emery avaient été sérieusement bousculés. Rémy Cabella avait ouvert le score (avant de louper un penalty), Presnel Kimpembe avait été expulsé en première période… et Mathieu Debuchy avait marqué contre son camp dans le temps additionnel, offrant une égalisation quasiment inespérée aux visiteurs (1-1). « Ils avaient été à dix une bonne partie du match, s’est remémoré Monnet-Paquet. On avait fait un très bon match dans la capacité à les gêner et à utiliser la balle. Le résultat était rageant. On avait montré qu’on pouvait les bousculer. Contre eux, il n’y a pas de secret : il faut être agressifs, en bloc et propres techniquement. Ils n’aiment pas trop courir après la balle. » Les Verts ont donc la recette. Il leur reste à l’appliquer, ce qui n’est assurément pas le plus simple.

Emiliano Sala: dernier adieu dans son village de Progreso, en Argentine (vidéo)

Emiliano Sala Copyright -AFP
A Progreso, le village qui a vu grandir Emiliano Sala, parents, amis et voisins sont venus s'incliner, pleurer, poser une main sur le cercueil du jeune joueur fauché en pleine ascension, alors qu'il s'apprêtait à réaliser son rêve d’évoluer en Angleterre. Le cercueil de Sala a quitté samedi matin le gymnase du CA San Martín, son club formateur, pour le crématorium où il a reçu une multitude d'hommages. Vidéo: A lire aussi >> Disparition d’Emiliano Sala : Les résultats de l’autopsie

Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi ? Mourinho a tranché

Messi - Mourinho - Ronaldo Copyright -OFC
Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi ? Une question posée sans cesse à tous les acteurs du sport roi. Avec cinq "Ballon d’Or" chacun sur la table de chevet, la lutte fait rage entre ceux qui étendent le règne incontesté sur la planète foot depuis plusieurs saisons. Invité cette semaine à départager les deux vedettes du ballon rond au micro de beIN SPORTS, le coach lusitanien José Mourinho s'est mêlé au jeu de comparaison entre son compatriote de la Juventus Turin et le génie argentin du FC Barcelone:" « A mon avis c’est injuste pour tous les deux quand quelqu’un affirme que celui-ci est meilleur que l’autre. Je pense qu’ils sont juste différents", a assuré le Special One avant d’ajouter : « La seule chose que je puisse dire, c’est que lorsque Ronaldo était à mes côtés, j’étais un homme très heureux. Et quand j’ai dû affronter Messi et aussi Ronaldo (parce que j’ai déjà joué contre Cristiano à plusieurs reprises) j’ai dû réfléchir longuement pour que mes hommes aient toutes les chances de réussir face à eux. Ce qu’il faut vraiment admirer, c’est le nombre d’années où ils restent au Top. Je dis toujours la même chose pour gagner une fois, cela peut arriver. Mais gagner, gagner et gagner encore... est beaucoup plus difficile » conclut le double champion d'Europe (Porto - 2004 et Inter - 2010) A lire aussi >> Messi ou Ronaldo, les stars africaines ont fait leur choix Il convient de noter également que l’ancien technicien de Chelsea et du Real Madrid a également révélé qu’il n’avait aucune intention de prendre sa retraite après son limogeage à Manchester United en décembre dernier: « Je veux entraîner encore. J’appartiens au football de haut niveau et c’est là que je serai. Je suis trop jeune, je suis dans le football depuis très longtemps, mais j’aurai 56 ans et je suis vraiment trop jeune. »

Real Madrid : Nouvelles révélations de taille sur l’avenir de Marcelo !

Marcelo - Juventus Copyright -OFC
Selon les informations de Tuttosport, la super star brésilienne du Real Madrid, Marcelo, se rapprocherait de la Juventus Turin, où évolue son grand ami Cristiano Ronaldo. Arrivé lors de l’été 2007, Marcelo (30 ans) est-il en train de vivre ses derniers mois sous les couleurs du Real Madrid ? Selon les informations de Tuttosport, le latéral gauche international brésilien (58 sélections) continuerait de se rapprocher de la Juventus Turin en vue du prochain Mercato d’été. La Vieille Dame ferait aujourd’hui le forcing pour reformer le duo composé de l’ancien joueur de Fluminense et de son grand ami Cristiano Ronaldo, a-t-on appris dans les colonnes du quotidien italien. Lié jusqu’en juin 2022 avec la Maison Blanche, le natif de Rio de Janeiro serait à la recherche d’un nouveau challenge après avoir fait le tour de la question avec les Merengue. A lire aussi >> Marcelo s'exprime sur son avenir Une aubaine pour l’actuel leader de Serie A qui pourrait s’imposer comme l’un des principaux animateurs de la prochaine période de mutations.