Ligue des Champions - PSG : Les trois titulaires menacés de déclassement

Ce n’est pas le moment d’innover pour Unai Emery. Hors énorme surprise ou pépin de dernière minute, l’entraîneur du PSG ne devrait pas tenter de coups de bluff pour la composition de son onze de départ contre le Real Madrid mercredi en 8eme de finale aller de la Ligue des Champions (20h45).
Ce n’est pas le moment d’innover pour Unai Emery. Hors énorme surprise ou pépin de dernière minute, l’entraîneur du PSG ne devrait pas tenter de coups de bluff pour la composition de son onze de départ contre le Real Madrid mercredi en 8eme de finale aller de la Ligue des Champions (20h45). Alphonse Areola dans les buts, Marquinhos et Thiago Silva en défense centrale, Adrien Rabiot et Marco Verratti en relayeurs, Edinson Cavani en pointe et Neymar à ses côtés : ceci est gravé dans le marbre, ou presque. En revanche, des débats sont ouverts à ce poste. Celui concernant le rôle de sentinelle est d’autant plus indécis que Thiago Motta a été déclaré inapte à débuter à Santiago-Bernabeu par son coach. Pour ce qui est des trois autres postes, diverses raisons font que les titulaires habituels sont menacés. Revue de détail.

DANI ALVES


Pourquoi sa place est menacée : Dani Alves ne justifie pas toujours son incroyable CV. Encore moyen à Toulouse samedi (0-1), le latéral droit brésilien ne dégage pas une réelle sensation de sérénité et semble toujours à la limite de la correctionnelle. Nerveux, à l’image de son carton rouge à Lyon (2-1), il doit composer avec la rude concurrence d’un Thomas Meunier régulier depuis le début de la saison. A tel point que l’international belge donne plus de garanties.

Pourquoi il doit la garder : Dani Alves a déjà fait le coup avec la Juventus Turin. Les suiveurs de la Serie A n’ont pas été scotchés par les prestations de l’ancien Barcelonais en championnat, où il n’avait fait que 19 apparitions. Mais cette gestion minutieuse de son temps de jeu a laissé tout loisir à Alves de choisir ses matchs et de donner son meilleur en Ligue des Champions. 3 buts et 4 passes décisives dans la campagne européenne de la Juve jusqu’en finale, avec un rôle prépondérant en demie face à Monaco : le natif de Juazeiro sait ce que c’est de hausser son niveau. Difficile de se passer d’un triple vainqueur de la C1 quand tout l’effectif du PSG n’en a remporté que… cinq.

  • Ses chances de ne pas être titulaire : 5%


LAYVIN KURZAWA


Pourquoi sa place est menacée : Depuis des semaines, Layvin Kurzawa enchaîne les prestations mitigées, entre un impact offensif énorme pour un latéral (5 buts et 3 passes décisives en 20 matchs) et un comportement défensif régulièrement à la limite de l’acceptable. Sautes de concentration, erreurs de placement, prises de risque inconsidérées : le défenseur international français joue parfois des mauvais tours à sa propre équipe. Rien à voir avec un Yuri Berchiche bien plus frustre techniquement, mais plus solide sans ballon. Un atout avant un déplacement chez le Real où il faudra faire avec une possession moins importante qu’à l’accoutumée.

Pourquoi il doit la garder : Layvin Kurzawa a disputé les six premiers matchs de Ligue des Champions dans leur intégralité et ce n’est pas le moment pour Unai Emery de lancer un Berchiche qui n’a absolument aucune expérience européenne. Sur le papier, il est clair que le latéral espagnol en a fait suffisamment pour espérer bouleverser la hiérarchie. Mais Kurzawa a pour lui d’être déjà un habitué du haut niveau, à seulement 24 ans (11 sélections avec la France, 20 matchs de Ligue des Champions). Un argument qui compte à l’heure d’aborder les grands rendez-vous.

  • Ses chances de ne pas être titulaire : 10%


KYLIAN MBAPPÉ


Pourquoi sa place est menacée : Ce n’est pas vraiment de son fait, même si Kylian Mbappé n’a plus marqué le moindre but toutes compétitions confondues depuis quatre semaines, sa plus longue disette sous le maillot parisien. Mais Angel Di Maria est tellement bouillant en 2018 que la question de sa titularisation doit se poser. Avec 9 buts et 6 passes décisives, il est le joueur le plus décisif d’Europe en ce moment, tout en affichant une complémentarité intéressante avec Neymar et Edinson Cavani. Pendant ce temps-là, Mbappé semble traverser sa première période de doute depuis son arrivée au PSG.

Pourquoi il doit la garder : Si l’Europe du football est restée ébahie par le PSG lors de la phase de groupes de la Ligue des Champions, c’est grâce à son trio Neymar-Cavani-Mbappé. Il a fait exploser les compteurs avec 25 buts inscrits sur les six rencontres, nouveau record historique. Une assurance tous risques, ou quasiment, de poser de réels problèmes au Real Madrid. Surtout que Mbappé l’a déjà montré en un an au haut niveau, il est un homme de grandes soirées européennes et ne se laisse pas impressionner par le contexte. Important pour ne pas se laisser happer par le Bernabeu.

  • Ses chances de ne pas être titulaire : 30%

Real Madrid : Nouvelles révélations de taille sur l’avenir de Marcelo !

Marcelo - Juventus Copyright -OFC
Selon les informations de Tuttosport, la super star brésilienne du Real Madrid, Marcelo, se rapprocherait de la Juventus Turin, où évolue son grand ami Cristiano Ronaldo. Arrivé lors de l’été 2007, Marcelo (30 ans) est-il en train de vivre ses derniers mois sous les couleurs du Real Madrid ? Selon les informations de Tuttosport, le latéral gauche international brésilien (58 sélections) continuerait de se rapprocher de la Juventus Turin en vue du prochain Mercato d’été. La Vieille Dame ferait aujourd’hui le forcing pour reformer le duo composé de l’ancien joueur de Fluminense et de son grand ami Cristiano Ronaldo, a-t-on appris dans les colonnes du quotidien italien. Lié jusqu’en juin 2022 avec la Maison Blanche, le natif de Rio de Janeiro serait à la recherche d’un nouveau challenge après avoir fait le tour de la question avec les Merengue. A lire aussi >> Marcelo s'exprime sur son avenir Une aubaine pour l’actuel leader de Serie A qui pourrait s’imposer comme l’un des principaux animateurs de la prochaine période de mutations.

Attaqué sur sa gestion de la CAF, Ahmad répond à Musa Bility

Accusé de mauvaise gestion de la CAF et d'autoritarisme, le président Ahmad a répliqué samedi au Libérien Musa Bility.
Dérive autoritaire, contrats douteux, gestion fantaisiste : au moment d'annoncer sa démission du comité d'urgence de la CAF, Musa Bility avait ouvert la boîte à gifles à l'encontre d'Ahmad, le président de la CAF. Le dirigeant malgache a répliqué à son homologue libérien, samedi dans une conférence en marge de la CAN des moins de 20 ans, qui se termine ce week-end au Niger. Cible de griefs divers, le successeur d'Issa Hayatou s'est justifié à propos du fonctionnement de la Confédération, accusant au passage les médias d'offrir une exposition excessive à Musa Bility ("Jusqu’à aujourd’hui, il n’y a qu’un seul ou deux membres du Comité exécutif sur les 23 que vous entendez. Vous n’avez jamais entendu les autres.")




"Il y a des règles dans une organisation", a rappelé Ahmad. "Depuis mon arrivée à la tête de la CAF, les statuts m’obligent à organiser deux réunions du Comité exécutif par an mais on en fait plusieurs. Quand à la réunion du Comité d’urgence, tous les deux mois quasiment, on en fait. Il y a des débats au sein du Comité d’urgence. Je ne fais pas de clivage dans la gestion", a-t-il poursuivi avant de renvoyer Musa Bility à ses chères études. "Il n’y a que le président qui statutairement représente la CAF auprès des tiers personnes. Aucun autre n’a ce mandat. Je n’ai rien à lui (Bility) répondre. L’essentiel c’est que j’évolue avec mon administration. La CAF que je souhaite mettre en place est celle d’une grande famille du football africain. J’espère qu’on est dans cette voie."

L1 (J25) : Chaîne, groupes, stats... Tout ce qu'il faut savoir sur Lille - Montpellier

Lille a remporté 8 de ses 13 dernières confrontations contre Montpellier en Ligue 1 (3 nuls, 2 défaites), après avoir perdu les 3 précédentes.

Lille - Montpellier, où et quand voir le match


En direct sur beIN Sports 2 le dimanche 17 février à 15h00.

Lille - Montpellier, les compos probables


Lille


A venir

Montpellier


A venir

Lille - Montpellier, les groupes


Lille


Maignan, Jakubech - J.Fonte, Celik, Gabriel, Dabila, Y.Koné, Pied - T.Mendes, Soumaré, Xeka, T.Maia, Ikoné - J.Bamba, R.Fonte, Araujo, Leao, Pépé, Rémy

Montpellier


Ligali, Lecomte - Congré, Hilton, P.Mendes, Oyongo, B.Passi, Ristic - Sambia, Lasne, Skhiri, D.Le Tallec, Piriz, Mollet - Laborde, So.Camara, Skuletic

Lille - Montpellier, la forme du moment


Les trois derniers matchs de Lille


10/02/2019 : Guingamp - Lille (0-2, L1)
06/02/2019 : Rennes - Lille (2-1, CDF)
01/02/2019 : Lille - Nice (4-0, L1)

Les trois derniers matchs de Montpellier


10/02/2019 : Montpellier - Monaco (2-2, L1)
03/02/2019 : Nîmes - Montpellier (1-1, L1)
27/01/2019 : Montpellier - Caen (2-0, L1)

Lille - Montpellier, les stats à retenir (avec OPTA)



  • Lille a remporté 8 de ses 13 dernières confrontations contre Montpellier en Ligue 1 (3 nuls, 2 défaites), après avoir perdu les 3 précédentes.

  • Lille n’a perdu qu’une seule de ses 12 dernières réceptions de Montpellier en Ligue 1 (8 victoires, 3 nuls), c’était le 14 août 2011 (0-1).

  • Lille a remporté 7 de ses 9 derniers matches en Ligue 1 (1 nul, 1 défaite), après n’avoir gagné aucun des 4 précédents (2 nuls, 2 défaites).

  • Montpellier est invaincu lors de ses 5 derniers matches en Ligue 1 (1 victoire, 4 nuls), après avoir perdu 3 des 6 précédents (1 victoire, 2 nuls).

  • Lille a remporté ses 2 premières réceptions en Ligue 1 en 2019 (contre Amiens et Nice), il faut remonter à 2011 pour voir le Losc commencer une année civile avec 3 succès consécutifs sur ses terres dans l’élite.

  • Montpellier reste sur 3 matches nuls consécutifs en déplacement en Ligue 1, il n’a plus connu une plus longue série hors de ses bases dans l’élite depuis octobre-novembre 1993 (4).

  • Montpellier (Delort et Laborde) et Lille (Pépé et Bamba) font partie d’un groupe de 3 équipes en Ligue 1 à compter au moins 2 joueurs à minimum 9 buts cette saison avec Paris (Mbappé, Cavani et Neymar).

  • Gaëtan Laborde a ouvert le score à 5 reprises pour Montpellier en Ligue 1 cette saison, soit plus que tout autre joueur du MHSC.

  • Nicolas Pépé est l’auteur des 2 derniers buts de Lille contre Montpellier en Ligue 1. Il est impliqué sur 12 buts en 12 rencontres au Stade Pierre-Mauroy dans l’élite cette saison (6 buts, 6 assists).

  • Aucun joueur portugais n’a inscrit plus de buts que l’attaquant de Lille Rafael Leão dans les 5 grands championnats en 2019 (4 – à égalité avec Cristiano Ronaldo).

L1 : Golovin est bien là... Les compos de Monaco - Nantes

Le site de la LFP a communiqué les compositions d'équipes de Monaco et Nantes, qui s'affrontent samedi soir pour le compte de la 25eme journée de Ligue 1 (20h00). 
Le site de la LFP a communiqué les compositions d'équipes de Monaco et Nantes, qui s'affrontent samedi soir pour le compte de la 25eme journée de Ligue 1 (20h00).

  • Monaco : Subasic -  D.Sidibé, Glik, B.Badiashile, Ballo-Touré - Golovin, A.Silva, Fabregas - Gelson Martins, Falcao (cap), R.Lopes
    Remplaçants : Benaglio (g), Naldo, Henrichs, Aholou, Vinicius, Nkoudou, M.Sylla
    Entraîneur : L.Jardim




  • Nantes : Tatarusanu - Kwateng, Ié, Diego Carlos, C.Traoré - Rongier (cap), Ab.Touré, Eysseric - Waris, K.Coulibaly, Lima

  • Remplaçants : Dupé (g), Fabio, Homawoo, Moutoussamy, Krhin, Limbombe, Mance
    Entraîneur : V.Halilhodzic

L1 : Ganago avec Srarfi et Sylvestre... Les compos d'Angers - Nice

Le site de la LFP a communiqué les compositions d'équipes d'Angers et Nice, qui s'affrontent samedi soir pour le compte de la 25eme journée de Ligue 1 (20h00). 
Le site de la LFP a communiqué les compositions d'équipes d'Angers et Nice, qui s'affrontent samedi soir pour le compte de la 25eme journée de Ligue 1 (20h00).

  • Angers : Butelle - Ab.Bamba, Is.Traoré (cap), Pavlovic, R.Thomas, Manceau - C.Ndoye, Santamaria, Fulgini - Kanga, Bahoken

  • Remplaçants : Boucher (g), Pellenard, Magani, Tait, Reine-Adélaïde, El Melali,  C.Lopez
    Entraîneur : S.Moulin




  • Nice : Benitez - Burner, Dante (cap), M.Sarr, Jallet - Cyprien, Tameze, Walter - Srarfi, Ganago, Sylvestre
    Remplaçants : Clémentia (g), R.Coly, Hérelle, Pelmard, Lees-Melou, Makengo, Diaby Fadiga
    Entraîneur : P.Vieira